top of page
Mur en béton fissurée
  • Photo du rédacteurNoé

Victoire obligatoire pour Max Holloway


Max Holloway affronte Alexander Volkanovski à l'UFC
Crédit Photo : John Locher

Max Holloway en quête de confiance contre Arnold Allen


À quelques jours de son retour, Max Holloway se trouve dans une position délicate. Clair deuxième meilleur combattant des poids-plumes, Blessed a perdu les trois combats de sa trilogie contre le champion Alexander Volkanovski. Pour obtenir une troisième chance lors de l'UFC 276, il avait déjà dû réaffirmer sa position dans la division en battant consécutivement Calvin Kattar puis Yair Rodriguez, récemment devenu champion intérimaire et qui devrait disputer la ceinture à Volkanovski en juillet. Une nouvelle fois battu par l'Australien ensuite, tout est à refaire pour l'ancien champion de la division...




Max Holloway s'embarque dans une nouvelle reconquête pour obtenir un quatrième combat contre le champion. Qui sait ce qu’il devra accomplir pour que cette opportunité lui soit accordée ? Une chose est certaine, cela passe par une victoire contre Arnold Allen ce samedi et avec la manière. En cas de défaite, cela devrait sonner le glas des chances de l’Hawaien de reconquérir le titre qu’il a détenu pendant plus de deux ans. Pas le droit à l'erreur donc pour Holloway qui abordera chacun de ses affrontements futurs avec une immense pression sur les épaules



Aucun répit pour Holloway car Arnold Allen est un très gros morceau. L’Anglais est un combattant extrêmement complet qui n’a jamais perdu à l’UFC en 10 sorties. Derrière lui se trouvent également des gladiateurs comme Brian Ortega, Josh Emmett, Ilia Topuria, Mosvar Evloev ou encore Bryce Mitchell ! Des hommes dont la motivation sera renforcée par le fait qu’une victoire contre Max Holloway est probablement synonyme de combat immédiat pour le titre



Holloway croit encore en ses chances d'obtenir un nouveau combat pour la ceinture des poids-plumes, mais le chemin risque d’être long. La moindre défaite pourrait signifier la fin de ses espoirs de retoucher au titre. Max est dos au mur mais après tout, il a raison d’être confiant. Du haut de ses 31 ans, le Hawaïen est un combattant expérimenté et s’il l’a déjà fait une fois, pourquoi n’en serait-il pas de nouveau capable ?


Auteur de l'article : Noé Bares


留言


  • Youtube
bottom of page