top of page
Mur en béton fissurée
  • Photo du rédacteurIlies mkt

Premier face à face entre Aljamain Sterling et Henry Cejudo avant l'UFC 288


Aljamain Sterling et Henry Cejudo après la conférence de presse de l'UFC 288
Crédit photo : IMAGO/Photographer: Louis Grass

La tension monte avant le combat principal de l'UFC 288


La traditionnelle conférence de presse d'avant évènement a eu lieu jeudi soir à Newark dans le New-Jersey. Elle a pu compter sur la présence de l'ensemble des combattants prévus sur la "Main-Card", dont les protagonistes principaux : Aljamain Sterling et Henry Cejudo. Ce dernier a débuté tambour battant, en se proclamant être le vrai champion et en faisant de Sterling son challenger :


Je n'ai jamais perdu la ceinture (...) L'UFC a engagé le bon tueur à gages, je vais faire le boulot. Le poids est bon, j'entame mon cutting demain matin, je suis assez léger. Hâte de l'envoyer 6 pieds sous terre


De son côté, le champion en titre a confié avoir été surpris d'apprendre que Cejudo allait vraiment faire son retour après 3 années d'absence. S'il respecte le pédigrée de l'ancien double champion UFC et médaillé d'or olympique en lutte, Sterling est confiant en ses capacités à défendre son titre une 3ème fois consécutive, ce qui serait un record chez les poids coq dans l'organisation :


J'ai hâte de détruire une autre légende, un ancien champion ! Il a accompli de grandes choses et j'ai hâte d'entacher son immense carrière, parce qu'il pense que ce combat sera facile. Que va-t-il se passer quand il perdra et que je lui ferai plier le genou devant moi ?!

Après la conférence de presse, les 2 hommes ont eu l'occasion de continuer leur vive discussion en face à face. Comme il en a l'habitude, Henry Cejudo alias le "King of cringe" à comprendre le roi des malaisants, a balancé des coussins à l'effigie de son prochain et futurs adversaires dans la foule. Parmi eux se trouvaient le portrait d'Aljamain Sterling mais aussi celui de Sean O'Malley et Volkanovski ! Le Mexicain d'origine n'a pas caché son ambition d'affronter ces grands noms dans le futur, à condition de l'emporter face à un Sterling beaucoup plus imposant que lui physiquement



Commentaires


  • Youtube
bottom of page