top of page
Mur en béton fissurée
  • Photo du rédacteurNoé

Pourquoi Demetrious Johnson était détesté par Dana White


Demetrious Johnson champion UFC ONE
Crédit Photo : Esther Lin - MMA Fighting

Dana White n'appréciait pas Demetrious Johnson


Au milieu des géants et des agitateurs, Mighty Mouse est parvenu à faire sa place dans l’histoire. Du haut de son mètre soixante, le natif du Kentucky est un homme calme, respectueux mais un combattant féroce. Malgré les tentatives de l’UFC d’écarter son nom de l’histoire, les initiales DJ sont inscrites à jamais dans les annales du MMA. Une série de 13 victoires consécutives dont 11 défenses de titre à l’UFC et désormais, il est champion à l’autre bout du globe. La carrière de Mighty Mouse est ineffaçable



À l’ère moderne du MMA, Demetrious Johnson paraît hors du temps. À bientôt 37 ans, Mighty Mouse confesse lui-même que chaque combat peut être son dernier. En près de 15 ans de carrière, il a vu son sport évoluer et prendre une toute nouvelle dimension. Ce changement d’époque, DJ l’a encaissé de plein fouet. Il est déjà champion lorsque Conor McGregor impose un nouveau standard de comportement pour les combattants. En 2016, l’Irlandais le dit lui-même : “Tout le monde essaye de s’habiller comme moi, de parler comme moi, d’être moi.”



DJ lui, n’a jamais essayé. Mighty Mouse refuse de jouer le jeu de la surenchère et de travestir l’homme qu’il est. Une attitude noble pour certains mais ennuyeuse pour d’autres. Dana White fait partie de cette dernière catégorie. Le président de l’UFC et Demetrious ont une histoire conflictuelle. En cause, Mighty Mouse n’est pas un bon atout commercial et il est si bon qu’il bloque toute une catégorie de poids ! Les scores des PPV de l'Américain sont catastrophiques. En 2014 et 2015, il est l’attraction principale de 4 soirées qui ne dépasseront pas les 205 000 PPV... Durant la même période, le combat entre Conor McGregor et José Aldo en vendra 6 fois plus




Dana veut alors qu’il perde son titre. Il ne le dira jamais publiquement, mais tous ses choix trahiront ses intentions. Il entame un bras de fer pour que Demetrious Johnson affronte le champion des poids-coqs, TJ Dillashaw. Un affrontement qu’il refuse, craignant que l’UFC le force à combattre même si TJ rate la pesée. White le menace de fermer complètement la division s’il n’obtempère pas, ce que l’UFC songe à faire depuis plusieurs années



Il faut dire que depuis l'ouverture de la division des poids-mouches en 2012, l'UFC n’a connu qu’un seul champion : Demetrious Johnson. Il a défendu son titre 11 fois, contre 10 adversaires distincts et lui trouver des challengers crédibles est de plus en plus difficile. À défaut de Dillashaw, c’est Henry Cejudo qui obtient le combat à l’UFC 227. Dans une décision partagée discutable qui arrange bien l’UFC et après une guerre mémorable, Demetrious est défait


Cette défaite marque la rupture totale des relations entre l’UFC et Johnson. Mighty Mouse est échangé au One Championship contre Ben Askren, une situation inédite. En panne de reconnaissance aux États-Unis, DJ va découvrir un continent dans lequel il est une légende admirée de tous. Son arrivée en Asie est l’occasion de la tenue d’un Grand Prix auquel il participe et qu’il remporte

Demetrious Johnson One Grand Prix
Crédit Photo : ONE on TNT

Mais au-delà de l’amour qui lui témoigne sa nouvelle promotion, Mighty Mouse découvre brutalement qu’il y a énormément de talents hors de l’UFC. Pour la première du One Championship à la télé Américaine, Johnson tente de conquérir le titre de champion détenu par le Brésilien Adriano Moraes. Non seulement n’y parvient-il pas mais pour la première fois de sa carrière, il perd avant la décision. Loin d’être le signe d’un déclin de DJ, ce combat ouvre les yeux de beaucoup de fans sur le niveau qui peut exister hors de l’UFC. Il finit par remporter le titre lors de leur deuxième affrontement en 2022, quelques mois après avoir remporté un combat de gala aux règles mixtes contre la légende du Muay Thai, Rodtang



Alors qu’il s’apprête à compléter sa trilogie contre Moraes le week-end prochain, Johnson retrouve petit à petit la place qu’il mérite dans l’histoire. Une reconnaissance grandissante qu’il doit en partie à l’insistance avec laquelle Joe Rogan rappelle constamment qu’il le considère comme le meilleur combattant à être entré dans l’octogone. Aux yeux des fans, il fait désormais partie des meilleurs de tous les temps. Si ce combat est son dernier, il sonnera le glas d’une carrière exceptionnelle au cours de laquelle Demetrious a régné sans partage


Auteur de l'article : Noé Bares



Comentários


  • Youtube
bottom of page