top of page
Mur en béton fissurée
  • Photo du rédacteurIlies mkt

Les 3 Masterclass d'Israel Adesanya à l'UFC


Israel Adesanya en plein combat à l'UFC
Crédit photo : Zuffa LLC

Israel Adesanya veut récupérer sa ceinture de champion des poids moyens face à Alex Pereira


Cela ne fait que 5 ans qu’Israel Adesanya a posé ses valises à l’UFC. Le natif de Lagos a combattu 14 fois dans ce laps de temps. S’il lui a été reproché d'avoir parfois fait le strict minimum lors de ses défenses de titre, il a tout de même participé à certains des meilleurs combats de ces dernières années ! Koveur revient sur les 3 combats d'Israel Adesanya qui font l'unanimité



3 - UFC 253 : Costa tombe sur un roc


Présentée comme la grande guerre des invaincus, l’opposition entre Paulo Costa et Israel Adesanya n’est finalement pas un combat serré. Après une purge contre Yoel Romero, le champion devait rappeler au public qui il était



"The Last Stylebender" domine son challenger de la première à la neuvième minute de ce combat. Dans une performance que l’on pourrait qualifier “d’Anderson Silva-esque”, il ne laisse aucune chance au Brésilien. Un subtil cocktail de mouvements latéraux, de feintes et de kicks ont raison de Costa qui finit par plier sous les coups à la fin du second round. Ce n’était peut-être pas la guerre promise mais c’est, à ce jour, la meilleure performance d’Adesanya dans un combat pour le titre


2 - UFC 243 : Ies titres sont unifiés à Melbourne


Pour l’UFC 243, la compagnie se rend en Australie sur les terres du champion du monde Robert Whittaker. L’occasion pour Adesanya d’unifier le titre par intérim, qu’il a remporté quelques mois plus tôt, avec la ceinture officielle. Devant près de 60 000 fans en délire, les deux hommes se rendent coup pour coup. Dans la dernière seconde du premier round, Adesanya met son adversaire au sol d’un contre du droit foudroyant


Cette séquence est pratiquement identique à celle qui mettra un terme au combat à un peu plus d’une minute de la fin du second round. Ce combat est non seulement une belle démonstration de striking mais également la démonstration des progrès d’Adesanya. Plus patient que lors de son précédent combat (on va y venir), il livre une performance sereine et pleine de maturité. Il a clairement étudié le style de Whittaker et se positionne en contre avec une grande aisance


1 - UFC 236 : la plus grosse guerre


Si vous n’avez jamais regardé ce combat, il faut immédiatement le faire. La carrière de Kelvin Gastelum est complexe à décrire mais une chose est certaine, elle a pris un tournant après l’UFC 236 ! Pendant 5 rounds, les deux hommes se livrent une guerre sans merci dans ce qui est considéré unanimement comme le meilleur combat de l’année 2019. Pour la première fois de sa carrière dans l’octogone, Adesanya est réellement mis en difficulté



La faute à un excès de zèle dans les rounds 2 et 3 qui lui coûte beaucoup. Il met trop d'énergie et de rythme dans ces rounds et cela se ressent à l’entame du quatrième. L’iconique moment “Tu ne me battras pas, je suis prêt à mourir” au début du cinquième round donne un aspect éternel à ce combat. Le dernier round est scoré 10-8 par les trois juges et ne laisse pas planer de doutes sur la nature de la décision. Adesanya est un excellent combattant mais l’UFC 236 est le jour où le monde découvre qu’il est aussi un grand guerrier


Auteur de l'article : Noé Bares


コメント


  • Youtube
bottom of page