top of page
Mur en béton fissurée
  • Photo du rédacteurIlies mkt

L'Ares 15 assure le spectacle avec de nombreux finish !


Ares 15
Crédit photo : Ares Fighting

Soirée spectaculaire avec 8 finish en 11 combats à l'Ares 15 !


Quinzième édition de gros calibre pour l’Ares Fighting Championship ! Depuis le Dôme de Paris, le public a pu assister à 11 combats de très haut niveau. Une soirée qui s’est finie sur la victoire de Demarte Pena contre Mehdi Saadi dans le main-event. L’Angolais conserve la ceinture des poids-coqs de la promotion. Retour sur une belle soirée


Débuts difficiles pour Azamat Aboukhanov


Très attendu, le triple champion de France de lutte est tombé sur un os en la personne d’Islem Masraf. Émoussé après un premier round actif, Azamat s’est fait soumettre par son adversaire du soir dans la deuxième reprise. Une déception pour le jeune combattant qui faisait ses débuts en MMA à seulement 18 ans. Grosse performance de Masraf qui a éteint le public du Dôme, venu en nombre pour soutenir le pensionnaire du MMA Factory. On espère revoir Azamat dans l’octogone, il a tout le temps du monde pour rebondir



Assia Miri et David Crol s’en sortent


Même résultat pour Assia et David ce soir mais la manière n’est pas la même. Là où Miri est tombée du bon côté d’une décision généreuse, David Crol a sorti une nouvelle soumission dont il a le secret au début du deuxième round. Mal embarqué, le Franco-Mexicain a trouvé la faille pour venir à bout du très dangereux Asilder Badoulev. Après le combat, Crol est monté sur la cage et a fait un signe indiquant qu’il voulait la ceinture. Pour le moment, c’est Damien Lapilus qui en est le propriétaire. Affaire à suivre…


Jordan Zebo et Moustapha Aida font le show


Moustapha Aida a trouvé la clé contre Abdelmoumen Mssaate. Une superbe opposition qui ravira les amateurs de pieds poings. Après un premier round très explosif, il finit le combat au milieu de la deuxième reprise d’une superbe combinaison alors que son opposant est acculé contre la cage



De son côté, Jordan Zebo a réussi à finir le très résistant Mickael Marie Sardi. Pour son quatrième combat professionnel, Zebo a sorti une performance des grands soirs. Les deux hommes se sont livrés une véritable guerre. Mickael a encaissé pendant deux rounds entier avant de céder dans le troisième sur un coup de pied dans la tête. Une grosse résilience de Sardi qui a été saluée par son adversaire du soir


Sans soucis pour Ibrahim Mané et Amin Ayoub


Venus sauver la carte en short notice après plusieurs annulations, Ibrahim Mané et Amin Ayoub repartent tous les deux avec la victoire. Mané n’est pas tombé dans les pièges tendus par l’Espagnol Juan Manuel Suarez. Malgré quelques frayeurs au sol, il n’a jamais été vraiment inquiété et il l'emporte une décision unanime. De son côté, Amin Ayoub n’a pas eu besoin de s'employer. Malheureusement, son adversaire s’est blessé au début du combat. Il repart avec une victoire au bout de 58 secondes sans avoir véritablement combattu



Première défense réussie pour Pena


Dans une ambiance électrique, Demarte Pena et Mehdi Saadi se sont battus jusqu’au bout des 25 minutes. En difficulté avec le striking du Français, Pena a opté pour de longues séquences de lutte. Une stratégie payante pour l’Angolais qui a conservé sa ceinture par décision unanime. Il a réussi à adapter sa stratégie pour venir à bout de Saadi. Après le combat, il a demandé une revanche contre Taylor Lapilus à l’UFC



Auteur de l'article : Noé Bares

תגובות


  • Youtube
bottom of page