top of page
Mur en béton fissurée
  • Noé

Ares 16 Baysangur Chamsoudinov vs Efrain Escudero : les combats à ne pas rater !

Dernière mise à jour : 22 juin 2023


Baysangour Chamsoudinov Baki à l'Ares Fighting
Crédit photo : Ares Fighting

Baysangour Chamsoudinov et Efrain Escudero en combat principal de l'Ares 16


C’est le retour de l’Ares Fighting Championship ce vendredi 23 juin au Dôme de Paris. Au programme de la soirée, 10 combats de haut niveau et plusieurs gros prospects du MMA francophone. Un événement qui sera ponctué par un affrontement opposant le Franco-Tchétchène Baysangur Chamsoudinov dit Baki à Efrain Escudero, vétéran Mexicain de l’UFC



Ce combat est une étape cruciale dans la carrière de Baki qui est toujours invaincu après 6 combats. Si le très populaire Chamsoudinov attire l’attention sur lui, cette carte contient d’autres joutes très attendues par les fans


La jeune pousse de la Boxing Squad est au rendez-vous


L’écurie niçoise d’Aldric Cassata sera bien représentée à Paris pour l’Ares 16. Pour cause, deux de ses plus gros prospects sont présents sur la carte principale de l’événement. Chez les poids-moyens, Virgil Augen va tenter de remporter une troisième victoire consécutive à Ares. Toujours invaincu dans sa carrière professionnelle, il affronte un autre homme qui n’a jamais goûté à la défaite en la personne du Lituanien Manta Kondratavičius



Lors de sa dernière sortie à l’Ares 12, Augen a complètement contrôlé Mahamadou Soukouna pour s’envoler vers une décision unanime logique. Le niveau monte d’un cran cette fois-ci. Kondratavičius, ancien kickboxeur, devrait offrir une opposition de style au combattant français



On s’est préparé en équipe pour cet événement chez la Boxing Squad car Axel Sola est également présent sur la carte. Il fait ses débuts à Ares et pour l’occasion, il descend d’une catégorie de poids ! Poids-welter depuis le début de sa carrière, il va concourir chez les poids-légers. Il affronte le Paraguayen Cesar Arzamendia, un combattant passé par l’UFC. Après 5 victoires consécutives au Brave FC, le Français va combattre à domicile pour la première fois de sa carrière professionnelle


Youssouf Binate et Ilian Bouafia veulent sortir du lot


Youssouf Binate tient un rythme de combat très élevé. En à peine plus de 6 mois, c’est déjà la quatrième sortie du combattant ivoirien ! Il faut dire qu’après trois affrontements à Ares, il n’a toujours pas vu le second round d’un combat. En février dernier, il a surclassé Tito Martins avec ses low-kicks. Pour le moment, il n’a pas rencontré d’adversité dans ses combats mais cela pourrait changer avec le Bosniaque Rijad Jaha, spécialiste en Grappling



Gêné par une blessure puis par les annulations à répétition de ses adversaires, Ilian Bouafia n’est pas en veine depuis le début de sa carrière professionnelle. Il faut dire que le nom de famille a un certain poids et joue probablement sur la réticence de certains combattants à se mesurer à lui. Le jeune poids-moyens qui s’est entraîné au AllStars Training Center en Suède a besoin de combattre un peu plus régulièrement. Il dispose des qualités nécessaires pour devenir un très bon combattant. Issu du pieds-poings, il a travaillé sa lutte avec un certain... Khamzat Chimaev ! Il fait ses débuts à Ares contre un adversaire à sa portée, Carlos Graca, qui a déjà concouru à l’OKTAGON et au Brave


Auteur de l'article : Noé Bares




  • Youtube
bottom of page