top of page
Mur en béton fissurée
  • Photo du rédacteurNoé

3 combats qui ont marqué la carrière de Mansour Barnaoui


Mansour Barnaoui en conférence de presse du Bellator 296
Crédit photo : Icon Sport

Mansour Barnaoui est un talent brut !


Mansour Barnaoui fait son retour dans une cage ce vendredi 12 mai au Bellator 296. Tarzan affrontera Brent Primus à l’occasion de la venue de l'organisation américaine à Paris. Il fait son entrée en lice dans le Grand Prix des poids-légers du Bellator. Un tournoi dont la vainqueur repartira avec la ceinture de champion et 1 million de dollars ! Moins connu que certains de ses compatriotes ayant combattu à l’UFC, Mansour a affronté des adversaires venus du monde entier et a livré des guerres mémorables !



M1 Challenge 38 : le plus gros test d’Islam Makhachev


L’adversaire le plus difficile de ma carrière ? Je me rappelle quand j’ai combattu en Russie avec Mansour Barnaoui {...} ce gars m’a fait vivre des moments difficiles”. Ceci est une citation directe d’Islam Makhachev après être devenu champion des poids-légers à l'UFC. En 2013, les deux hommes s’affrontent au M-1 Global, une organisation russe qui a vu passer des légendes comme Khabib Nurmagomedov ou Fedor Emelianenko. En 2013, Mansour et Islam sont des novices dans le MMA mais il est clair que l’on assiste au début de carrière de combattants d’élite



Mansour fait jeu égal avec Islam par moment et a même failli le soumettre dans le deuxième round ! Globalement, il est tout de même clair que Makhachev est le meilleur ce soir là mais le potentiel de Tarzan est évident. Il résiste au ground and pound du Russe et à la pression sans relâche qu’il impose. Ce combat marque la deuxième défaite de Mansour mais il remporte le titre de la promotion russe deux ans plus tard


Road FC 53 : le million à l’autre bout du monde


Le Grand Prix du Bellator n’est pas le premier tournoi à un million de dollars auquel Mansour a participé. Après une victoire au Road FC 52 contre le Russe Shamil Zavurov en 2019, Barnaoui se qualifie pour la finale des poids légers de l'organisation et un combat entre le champion et lui est mis sur pied en Corée du Sud. Tarzan ne laisse pas de place au doute. À peine 1 minute 30 après le début du combat, il envoie son adversaire au sol d’un crochet du gauche. Ce dernier tape après 2 minutes passées avec le Tunisien dans son dos. Une victoire avec la manière qui va faire beaucoup de bruit



Mansour devient champion du Road FC et il remporte une belle somme d’argent. Il confie que cette somme va pouvoir l’aider à réaliser son rêve : ouvrir une salle d'entraînement. De plus, il souhaite offrir une maison à sa mère. Contre son gré, ce sera le dernier combat qu’il effectue au Road FC. Les années de pandémie ont rendu impossible pour lui de voyager en Asie. Son contrat avec la promotion est résilié d’un commun accord en 2021


Bellator 287 : pas d’usure pour Mansour


Après plus de 3 ans sans combattre, Mansour fait son grand retour au Bellator lors de la venue de la promotion à Milan. Il y affronte Adam Piccolotti, un poids-légers qui n’est pas loin des meilleurs de l’organisation mais qui pêche du fait de performances irrégulières. Même si on ne le sait pas à l’époque, cette opposition est implicitement un combat de qualification pour le Grand Prix qui sera annoncé trois mois plus tard



Malgré une frayeur au début du second round, Mansour prend le dos de son adversaire et le soumet sans difficulté. Le Bellator est la première organisation internationale que Tarzan rejoint. Le succès qu’il y trouvera va définir le déroulé futur de sa carrière et il y débute de la meilleure des manières. Être mis en avant en tant que combat principal pour sa première témoigne aussi de la confiance qui est accordée à Mansour par l'organisation qui s’est trouvée une figure de proue en France


Comentários


  • Youtube
bottom of page